Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Ode to Death

  En voilà un titre outrancier, pour changer, mais rien de particulièrement romantisme noir ici… Je crois ? Je n’en sais rien, au fond : c’est une étiquette dont il est d’autant plus compliqué de se débarrasser qu’elle est facile à obtenir. Il est très difficile de nommer justement les choses, les actes, les autres. Ici, par exemple, c’est un grand poids ôté de mes épaules que de choisir, à chaque fois, le titre d’un morceau de musique pour titre de billet. Celui-ci n’échappe pas à cette règle.     J’aime beaucoup les odes de Holst,  un travail délicat de superposition des voix (dans le canon notamment) qui porte quelques réminiscences baroques — la comparaison s’arrête ici, tout le reste étant résolument moderne, tant par la mélodie que par le rythme. Dans celle-ci, c’est le clair-obscur que je trouve remarquable. L’outrancier se borne aux mots, par le titre et les paroles, et la musique se charge du reste.     And the soul turning to thee Oh vast and well veil'd death And the bo

Derniers articles

C’est normal

Summertime

Farandole

Lied ohne Ende

Voice of The Moon

Blow Away